ÉTÉ 2020 : Les ambassadeurs du territoire

Les Alpes de Haute-Provence regorgent d’idées pour vivre un été inoubliable : activités, balades thématiques, lieux incontournables et surtout rencontres avec les personnes qui incarnent le territoire.

À Digne-les-Bains, au bord du lac de Sainte-Croix, dans les champs de lavande près d’Estoublon, ou haut perché dans la Vallée de la Blanche, venez découvrir les secrets des Alpes de Haute-Provence à travers les yeux de personnes passionnées et passionnantes qui ont à cœur de partager leur vision, leur savoir-faire et leur amour du territoire au plus grand nombre.

Qu’ils soient hôteliers, producteur, athlète, chef cuisiner, accompagnateur en montagne, moniteur de parapente, vigneron, animateur, restaurateur ou encore guide touristique… D’ici, fraîchement arrivé dans la région, ou simplement amoureux du Sud, ils ont tous quelque chose à partager!

DES SPORTIFS CHEVRONNÉS

FRANÇOIS RAGOLSKI / TRIPLE CHAMPION DU MONDE DE PARAPENTE

Grâce à une aérologie exceptionnelle, Provence Alpes possède plusieurs sites de parapente incontournables au niveau mondial. Voltige, initiation ou perfectionnement, le parapente s’offre à tous les aventuriers désireux de découvrir le territoire vu du ciel, en pratique libre ou accompagné de professionnels.

On s’élance donc depuis le Cousson au-dessus de Digne-les-Bains ou encore depuis le Col Bas à Seyne-les-Alpes… Et pourquoi pas croiser François Ragolski, trois fois Champion du Monde de voltige en parapente, l’enfant du pays, qui s’entraine souvent sur les terres de son enfance.

www.francoisragolski.com

THIMOTÉ MILLE / CHAMPION DE VTT ENDURO

Thimoté Mille est un jeune dignois de 19 ans, né à Digne-les-Bains. Véritable mordu de sport, il a fait du VTT sa principale passion. Son récent palmarès : champion de France de VTT enduro dans la catégorie junior. Thimoté se défoule sur son VTT sur l’immense terrain de jeu qu’offre le territoire. Son spot préféré ? Les Terres Noires et leur spécificités unique : les marnes noires qui donnent la couleur caractéristique à ces collines. Mais ce dévouement dans le domaine sportif se traduit également au sein de sa famille. Dès l’obtention de son Baccalauréat à l’âge de 18 ans, Thimoté a décidé de devenir apprenti bijoutier, aux côtés de sa famille, et notamment de son père. Il a donc rejoint l’entreprise familiale qui perdure sur 4 générations : son arrière-grand-mère, puis sa grand-mère qui a repris le flambeau à l’âge de 15 ans, son père lui à 28 ans, et maintenant bientôt au tour de Thimoté.

DES SPECIALISTES NATURE, BIODIVERSITE OU ENCORE GEOLOGIE, PASSIONNES

JEAN-SIMON PAGES / DIRECTEUR MUSÉE PROMENADE ET UNESCO GÉOPARC DE HAUTE-PROVENCE

Actuel directeur de l’UNESCO Géoparc de Haute-Provence et du Musée Promenade, Jean-Simon Pagès est un géologue d’une soixantaine d’années, passionné par la nature et principalement les hauts reliefs de montagnes. Il a donc pris la décision dans les années 80, juste après ses études, de venir en aide pendant quelques semaines à l’équipe qui, à l’époque, était en pleine création du Géoparc. De fil en aiguille, Jean-Simon s’est laissé porter par les nouvelles opportunités qui s’offraient à lui, et a choisi de s’installer à Digne-les-Bains. Lui qui ne pensait revenir que pour quelques mois, y passe en réalité toute sa vie.

Tombé amoureux de l’endroit qu’il trouve merveilleux et où il est agréable à vivre, cela fait maintenant 30 ans qu’il travaille pour le Géoparc : territoire protégé qui a pour mission de valoriser et exalter le patrimoine. Le but étant d’assurer, aux côtés de la Réserve Naturelle Géologique, la protection du tout premier Géoparc créé dans le monde, s’étendant sur 67 communes, c’est-à-dire près de 2000 mètres carrés et 3000 habitants. Jean-Simon apprécie tout particulièrement le Musée Promenade qui lui permet de raconter une réelle histoire au travers du patrimoine géologique. Par exemple, le site de la Dalle à ammonites, ou l’on peut observer des fossiles vieux de centaines d’années, est connu et protégé depuis 1984 par la Réserve Naturelle. En tant que directeur de ce Géoparc, Jean-Simon admire cet immense espace vert qui lui permet de profiter des magnifiques paysages, du ciel bleu et de la richesse culturelle dont regorge la Haute-Provence. www.geoparchauteprovence.com

NICOLAS MAUREL // CREATEUR DU JARDIN DES PAPILLONS

Passionné d’entomologie depuis toujours et enfant du pays, Nicolas Maurel crée l’association Proserpine puis le Jardin des Papillons en 1999, pour assurer la protection des insectes et de leur milieu naturel et faire connaître cette espèce méconnue au grand public. Actuellement directeur du plan climat à l’agglomération Provence Alpes, la préservation de la faune et de la flore du territoire est son fer de lance et lui tient particulièrement à cœur. Cet engagement, dans le cadre de son association, passe principalement dans le développement de nouvelles zones de protection des papillons ouvertes au public afin de pouvoir conserver cette biodiversité si riche, dans un maximum de lieux en France.

DES AMBASSADEURS DU PATRIMOINE CULTUREL

NORBERT MILLE, BIJOUTIER JOALLIER, FABRICANT DES « ETOILES DE ST VINCENT »

Créé pour la 1ère fois par le bijoutier dignois Antoine Colomb, l’Étoile de Saint Vincent est une pièce d’orfèvrerie incluant des petits fossiles noirs en forme d’étoile, dites pierres de Saint-Vincent, du nom de la colline où on les ramassait. Norbert Mille est aujourd’hui le seul artisan joaillier à fabriquer ce petit bijou artisanal, il est en effet le seul à être autorisé à utiliser ces fossiles de pentacrines qui vivait dans les fonds marins de Digne les Bains il y 180 millions d’années. De tout temps, les légendes locales ont fait de cette étoile un talisman que les dignois souhaitaient porter, d’où une industrie bijoutière importante qui se développa jusqu’à la fin des années 1970.

PATRICK VOLPES / MAÎTRE ARTISAN SANTONNIER – SCULPTEUR D’ARGILE

Depuis plus de quarante ans Patrick Volpes fait de sa passion son métier, donnant à ses rêves une réalité dans son atelier-boutique à Champtercier. Sa source d’inspiration est puisée dans les racines de sa région, là où il est né, où il a grandi et où il vit toujours : la Provence. À travers ses créations, son savoir-faire, ses animations, il espère faire partager cet héritage avec sincérité. Pour lui, les santons sauront raconter une vie en Provence, simple, belle et intemporelle. boutique.santons-volpes.com

DES HÉBERGEURS PASSIONNÉS PAR LEUR TERRITOIRE

ANNICK ET CHARLES SPETH / ACCOMPAGNEUR EN MONTAGNE ET GERANT DU GÎTE LE VIEIL AIGLUN

Charles Speth, âgé de 57 ans, vit aux côtés de sa femme Annick près de Digne-les-Bains. D’origine belge, ce couple est littéralement tombé amoureux des paysages exceptionnels des Alpes de Haute-Provence et ont décidé, en 2002, d’ouvrir un gîte pour accueillir les visiteurs et partager avec eux, leur vision du territoire. Passionné de la faune et la flore ainsi que de l’ancien patrimoine qu’offrent les vallées de Haute-Provence, Charles a passé une formation pour devenir accompagnateur en montagne, activité qu’il exerce depuis maintenant 4 ans. Cela permet, à lui et sa femme, de partager leur passion aux nombreuses personnes qu’ils rencontrent, tout en leur faisant découvrir les aspects moins connus du territoire, et les endroits à ne pas manquer. À titre d’exemple, ils recommandent fortement aux visiteurs de se rendre dans la Vallée de la Haute-Bléone, où se mêlent forêts et reliefs montagneux. Charles et Annick ont décidé de se répartir les tâches, entre l’accueil des vacanciers chaque semaine en gîte et les randonnées en montagne, ils adaptent leurs emplois du temps pour toujours être disponibles pour leurs hôtes. Pour eux, il est essentiel de présenter aux visiteurs la beauté de la nature authentique et préservée qui les entoure … Depuis maintenant 18 ans. www.vieil-aiglun.fr

SANDIE / GÉRANTE DU RESTAURANT LE CHALET AU GRAND PUY

Sandie, Seynoise de 34 ans, passionnée de ski, de montagne, et de son territoire, tient le petit restaurant du Chalet au Grand Puy, avec son mari et ses enfants. C’est la 3ème génération. Elle a toujours été dans la restauration. « Mon activité, c’est tout d’abord des valeurs familiales, le travail des produits locaux, la proximité, la convivialité. » Son territoire, c’est en quelques mots la nature, le patrimoine, les grands espaces préservés et la richesse des produits du terroir, qui permet de proposer une grande variété de plats en cuisine.

DES AMOUREUX DES PRODUITS DU TERROIR

JANY GLEIZE : CHEF ÉTOILÉ DE LA « BONNE ÉTAPE » À CHÂTEAU-ARNOUX

L’enfant du pays né à Château-Arnoux, a repris le flambeau de la maison familiale. Depuis 1981, il a cœur de transmettre la passion de sa région à travers sa cuisine haute en saveurs et en couleurs. Inspirée des merveilles du potager « Jean Rey » (son grand père agriculteur), privilégiant la qualité et la provenance pour ses viandes et ses poissons, la cuisine de Jany Gleize réinvente la tradition des recettes provençales de sa grand-mère Gabrielle. Les desserts, dont la fameuse glace au miel de lavande servie dans sa ruche, rendent hommage à Pierre, son père confiseur et Paul, son grand-père Pâtissier. Jany Gleize défini son cadre de vie et son restaurant comme un « quotidien privilégié au fil des jours : Thym, sariette, romarin, poussent naturellement dans cette garrigue qui distille à chaque instant leurs parfums enivrants. 300 jours de soleil par an, c’est quelque chose, mais aussi une terre où l’eau est une vraie richesse qu’il ne faut pas gaspiller… Cette intelligence de l’économie récompense les plus astucieux quand elle est bien mise en œuvre. Les richesses de ce terroir, la terre de mes ancêtres, le miel de lavande et confiseries, les amandes de Provence, les huiles d’olives grands crus des Mées, des légumes de mon potager, c’est tout cela que l’on retrouve dans mon assiette ! » www.bonneetape.com

CÉLIA NICOLOSI, NICOLOSI CRÉATIONS ET MUSÉE DE LA LAVANDE À DIGNE-LES-BAINS

Célia, 28 ans, passionnée de voyages et de parfums, évolue au sein de l’entreprise familiale Nicolosi Créations depuis 5 ans. Son papa a créé l’entreprise il y a 15 ans, dans le garage de la maison familiale avant de s’installer dans leur atelier actuel. Elle est revenue en France il y a 5 ans pour le rejoindre au sein de l’entreprise et ils travaillent aujourd’hui en famille à concevoir des produits traditionnels de qualité. « Nous fabriquons des parfums et nous engageons en partenariat avec l’UNESCO Géoparc de Haute-Provence à ce qu’ils soient faits à la main, dans notre atelier de fabrication au cœur du Géoparc, avec des matières premières aussi locales que possibles. Nos senteurs sont inspirées par les matières premières qu’on peut trouver sur le territoire, nous travaillons avec des agriculteurs du bassin dignois qui nous fournissent les huiles essentielles qu’ils produisent et avons à cœur de fabriquer tous nos produits de manière traditionnelle pour conserver une qualité de parfums qu’on ne retrouve plus aujourd’hui dans la production industrielle. Nous avons ouvert le Musée de la Lavande de Digne les Bains pour raconter l’histoire des lavandiculteurs du territoire, qui nous fournissent une de nos matières premières les plus importantes : l’huile de lavande. La prendre sur notre territoire est très important pour nous car le terroir dont on bénéficie fait qu’elle a une qualité exceptionnelle. Nous sommes aussi impliqués avec le fond de sauvegarde de la lavande qui mène des réflexions sur une culture (et une distillation) de la lavande toujours plus durable, respectueuse de l’environnement et qui fait face à des changements climatiques importants. Sans ces plantes, et sans ce terroir notre activité n’existe pas.» www.nicolosi-creations.fr

L’HISTOIRE DE FAMILLE :

Lothantique fête ses 100 ans

L’histoire de l’entreprise commence à Châteauneuf-Val- Saint-Donat dans les années 1920 au pied de la montagne de Lure… Joséphine, l’ancêtre énergique et au caractère bien trempé y crée une distillerie de plantes à parfum : la société Mouranchon Frères. En 1987, les petits enfants de Joséphine, Domy et Denis Vogade reprennent la société familiale pour donner naissance à Lothantique, un nom inspiré d’une oeuvre de Pagnol. La société accueille en 1998 une filiale aux États-Unis, Lothantique Inc. En changeant de siècle, Lothantique déménage dans de nouveaux locaux à Peyruis. Forte de son histoire, elle défend une philosophie où le passé est revisité par la modernité. Pas de conflit de génération donc, mais une mise en valeur d’un savoir-faire authentique avec les technologies d’aujourd’hui.

Dans cette société de trente salariés, on respecte le savoir-faire, le savoir-vivre et l’environnement. C’est pour cette raison que les produits sont formulés avec soin, dans un souci d’efficacité, de sécurité, et de plaisir. Emballages en matières recyclables, chasse au gaspillage, respect de la nature et des animaux, nous sommes ici dans un univers où l’humain a toute sa place et tant mieux !

www.lothantique.com

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Scroll to top